Emerveillée par les enfants et leurs capacités surprenantes j’ai très vite décidé de travailler auprès d’eux. Très vite, l’accompagnement, non plus de l’enfant uniquement mais aussi de ses parents, a été un pôle important, essentiel pour moi.

Ma profession d’éducatrice de jeunes enfants, par ses divers aspects, m’a amené à m’interroger, à remettre en question l’image que j’avais de l’enfant, du rôle de parent. J’avais l’intuition de faire différemment mais sans appuis précis. Une première graine a germé en 2014 lors d’une formation sur les douces violences. Quelques mois plus tard, enceinte, je lis mon premier PEPS par hasard. C’est le début, je me retrouve tout à fait dans l’esprit du magazine et je suis avide d’en savoir plus. Je découvre Catherine Dumonteil Kremer et la parentalité créative et je dévore ses écrits.

Parallèlement ma fille arrive parmi nous et c’est un grand bouleversement. Elle a apporté à notre famille un nouvel équilibre où chaque jour est source de découverte et d’émerveillement à la fois pour elle et pour moi. Bien sûr son arrivée me confronte aussi à mon vécu d’enfant, à ma situation de parent et à tout ce que cela peut impliquer. C’est un défi au quotidien qui me permet d’apprendre et de grandir chaque jour.

J’avais trouvé la bonne clef, la porte était ouverte : J’assiste à ma première université d’été (PEPS).  L’année suivante je me forme auprès de l’AFPB en tant que conseillère en portage de bébé et je m’engage dans la formation de consultante en parentalité pour deux ans avec Catherine Dumonteil Kremer.
Cette dernière m’a permis de continuer de faire évoluer mon regard sur l’enfant, à prendre conscience de mon vécu d’enfant, et n’a fait que renforcer mon envie de partager ça avec d’autres parents.